Invitez Aristote et Socrate en réunion !

Les salariés s’ennuient en réunion

Les trois quarts disent avoir eu l’impression d’y perdre leur temps… et beaucoup en profitent pour consulter leurs mails et SMS ou même pour préparer la réunion suivante ! Un constat qui n’est certes pas nouveau (1), et pourtant la tendance n’est pas à l’arrangement malgré les conseils, recommandations et autres « règles d’or pour une réunion réussie » qui fleurissent jusque dans les salles de réunions. Est-ce une fatalité de la vie en entreprise, ou bien ne faudrait-il pas changer le format de certaines réunions ?

Connaissez-vous le walk & talk ?

Un principe qui annonce la couleur : et si on échangeait en marchant tranquillement plutôt qu’en se posant autour d’une table dans une salle anonyme ? Après tout, ça fait prendre l’air et ça dégourdit les jambes, mais est-ce efficace pour autant ? Oui, répond la très sérieuse Harvard Business Review, qui a observé des gains de créativité, de concentration et d’engagement (2).

Les philosophes grecs, déjà !

Aristote était connu pour enseigner en marchant, ce qui a donné naissance au courant philosophique des péripatéticiens (du grec peripatein « se promener ») et Socrate procédait ainsi pour « accoucher les esprits ». L’idée est que le fait de bouger le corps permet de libérer la pensée et de fluidifier la parole, ce qui conduit à un échange plus fécond. Ce qui, dans le langage de l’entreprise veut dire plus productif (d’autant que cette pratique ne nécessite aucune dépense supplémentaire).

Walking meetings, et si on essayait ?

Bien sûr, ce ne sera pas le format à adopter pour des réunions de 10 personnes avec de nombreux documents à partager. Mais, toujours selon la Harvard Business Review, ce principe de réunion en marchant s’applique très bien quand 2 ou 3 personnes doivent discuter d’un problème ou décider d’une solution à appliquer. Une condition importante : prévenir les gens et s’assurer qu’ils sont d’accord pour mener la réunion en marchant. S’il y a un parc calme près du bureau, tant mieux ! Sinon, on peut aussi se contenter de déambuler dans les couloirs et les espaces communs de l’entreprise ou dans la rue, si l’environnement n’est pas trop bruyant.

En mode virtuel aussi !

Avec les outils d’aujourd’hui, on peut aussi marcher sans être ensemble : à distance par téléphone ou sur Skype, FaceTime ou autre, le principe est le même, si ce n’est que chaque participant marche de son côté. On peut même utiliser des solutions de prises de notes audio sur téléphone ou sur Apple Watch.

Alors, en avant, marche !


(1) « Observatoire de la vie de bureau, » mené par Kantar TNS pour Bruneau.
(2) « How to Do Walking Meetings Right, » HBR.org.

Partager

Il n'y a aucun commentaire.

Ajouter un commentaire

*Champs obligatoire