Dépendance des personnes âgées : aider les aidants

Avoir un parent, une grand-tante ou un cousin qui vieillit et ne peut plus s’assumer seul n’a rien d’exceptionnel dans notre société. Aujourd’hui, près de 30% des Français de 45 à 75 ans ont une personne âgée dépendante dans leur entourage. Dans près de la moitié des cas, ils s’en occupent personnellement, une implication qui s’avère souvent éprouvante.

La volonté du maintien à domicile est forte, plutôt que l’hébergement en établissement spécialisé. Si des difficultés financières apparaissent alors (aménagement du logement, recours à une aide extérieure…), ce sont les difficultés psychologiques qui sont mises en exergue. Trois quarts des aidants font état de difficultés psychologiques ou affectives, alors qu’un sur deux fait état de difficultés financières. Pour un tiers des aidants, les aspects psychologiques sont même très difficiles à surmonter.

Il est vrai que l’aide apportée par les aidants dépasse souvent les seuls aspects pratiques (courses, ménage…) qui sont eux quasi systématiques. Dans deux tiers des cas, les aidants soutiennent la personne dépendante dans ses gestes au quotidien (repas, toilette…) ; dans un cas sur trois, on assiste même à l’accueil (temporaire ou définitif) de la personne dépendante au domicile de l’aidant.

Les aidants ont donc besoin à leur tour d’être aidés ! N’oublions pas que les aidants peuvent eux-mêmes être âgés ou présenter quelques soucis de santé… Il est donc important pour eux (c’est ce qu’ils nous disent à plus de 80%) d’être relayés auprès de la personne dépendante « pour avoir du répit ».

Dans ce contexte, on pourrait penser que face à l’étendue de la dépendance aujourd’hui et aux difficultés qui en découlent, les jeunes seniors actuels anticipent et préparent la prise en charge de leur propre dépendance. Il n’en est rien ! Seuls 24% des Français de 45 à 75 ans ont pris des dispositions ; 20% refusent même de penser à leur propre risque. En 2050, quand 1 Français sur 6 aura 75 ans ou plus, les choses pourraient devenir compliquées…

Share

There are no comments.

Add a comment

*Mandatory fields