BVF 2016 : le reveil français ?

Le Baromètre des Valeurs des Français 2016, étude de référence sur les valeurs des Français, fête cette année ses 25 ans de parution !

S’appuyant sur la Sémiométrie, une méthodologie exclusive de Kantar TNS qui permet d’explorer les valeurs des individus via un corpus de mots structurant notre quotidien et notre imaginaire, le Baromètre des Valeurs des Français est non seulement un outil permettant de mieux comprendre l’état d’esprit de la société française aujourd’hui mais s’est également révélé jusqu’ici formidablement prédictif.

Un peu d’histoire…

L’émergence de la crise en 2008 avait révélé un niveau de douleur et d’inquiétude élevé, se traduisant par une attitude globale de repli ainsi qu’un recentrage sur des objectifs de l’ordre de la survie. Deux ans plus tard s’est installée une double dynamique de restauration du lien social et de prise en charge individuelle : la crise étant durable, il s’agissait dès lors et avant tout de « faire avec ».

En 2012, les attentes fortes à l’égard du collectif sont déçues et la défiance à l’égard des institutions et de leurs représentants atteint un pic. Corollaire de cette prise de conscience particulièrement aigüe, les Français mobilisent leur énergie pour sécuriser autant que possible ce qui peut l’être et tenter de défricher de nouvelles voies. Il s’agissait alors non plus de « faire avec » mais bien de « faire sans… »

En 2014, en revanche, la situation économique du pays ne s’étant pas améliorée, les Français ont opposé à leur pessimisme caractéristique une certaine volonté de ne pas se laisser abattre. Certes, la tension s’est muée en contestation, mais a également donné naissance à une certaine désinhibition par rapport à la morale ou aux règles, et à un positivisme pour soi. En réaction à un avenir collectif flou, un désir de repousser les frontières se fait jour, le sentiment d’impuissance autorisant bien des stratégies d’adaptation et de jouissance de l’instant présent.

Quelles perspectives en 2016 ?

Cette année un changement de paradigme se fait jour, globalement attendu après les attentats de novembre 2015, mais également révélateur d’aspirations plus profondes – et toujours insatisfaites ? – pour des figures de proue raisonnables et respectables, pour une reprise en main individuelle et collective somme toute assez pragmatique et rationnelle. Sans pour autant se voiler la face, il semble que les Français aient aujourd’hui la volonté d’avancer et de construire. Vers quoi ? Comment ? Verra-t-on enfin poindre le réveil français, tant attendu par chacun, mais toujours retardé ? Quelles implications pour les marques ? Quelles opportunités de développement sur les marchés ? Quels signaux faibles peut-on déjà détecter ? Rendez-vous cet automne.

Partager

Il n'y a aucun commentaire.

Ajouter un commentaire

*Champs obligatoire