L’étiquetage nutritionnel doit-il évoluer ?
header-etiquette-nutritionelle-84462619

Dans un contexte où l’alimentation représente un enjeu de santé publique, les repères nutritionnels encore mal connus et les connaissances nutritionnelles trop limitées, l’étiquetage nutritionnel est un moyen important d’informer le consommateur et de l’aider dans ses choix alimentaires. Mais qu’en est-il vraiment ? L’étiquetage nutritionnel actuel est-il adapté pour atteindre cet objectif majeur ?

Selon une étude réalisée en 2014, un peu plus de 8 Français sur 10 déclarent lire ou regarder les informations sur les emballages, au moins de temps en temps, lors du 1er achat d’un produit. La liste des ingrédients, les informations nutritionnelles et la quantité / le poids figurent parmi les informations les plus consultées. 55% des Français pensent que ces informations présentes sur l’emballage les aident à choisir des aliments meilleurs pour leur santé et 49% à manger sainement. Pour autant, 59% estiment que ces informations sont difficiles à lire, 56% qu’elles sont difficiles à comprendre et 48% qu’elles sont trop nombreuses.

En 2013, on observait déjà que 47% des Français étaient insatisfaits des informations données sur les étiquettes des produits alimentaires. Prioritairement, ils souhaitaient avoir plus d’informations sur la traçabilité des produits et leur origine géographique, un étiquetage plus compréhensible sur la valeur nutritionnelle et l’information systématique sur la présence d’OGM.

Les informations nutritionnelles sont donc insuffisamment exploitées par les consommateurs, car elles ne sont pas instantanément et facilement compréhensibles. Elles ne permettent pas d’atteindre les objectifs nutritionnels attendus. Il faut donc sélectionner et simplifier les données et les illustrer pour en faciliter une appropriation instinctive et immédiate.

Partager

Il n'y a pas de commentaires.

Ajouter un commentaire

*Champs obligatoires