Pascale Zobec (FDJ) : « Travailler son irrésistibilité avec NeedScope »

Témoignage de Pascale Zobec, Responsable Études Marketing, FDJ, réalisé lors du petit-déjeuner Irresisitible Brands à Paris (avril 2014) : Travailler son irrésistibilité avec NeedScope. Pourquoi avoir choisit NeedScope ? Quels bénéfices ? Quel impact business ? Quels sont les points forts de NeedScope ?

 

Pascale Zobec, pourquoi avoir choisi Needscope par TNS Sofres ?

La première chose qui nous intéressait relevait de la partie qualitative du Needscope. La deuxième chose c’était de pouvoir quantifier la dimension émotionnelle de nos consommateurs et là nous avons constaté la puissance de l’outil Needscope ! La troisième chose, enfin, c’était de pouvoir travailler avec une société de confiance.

Est-ce que Needscope a été marquant pour vous et en quoi ?

D’abord de ne plus raisonner de la même façon et de changer notre regard sur nos produits. Avec l’approche Needscope, on a dépassé le raisonnement habituel en ‘‘mises’’ pour répondre maintenant aux besoins émotionnels des joueurs. Ensuite de percevoir de façon exhaustive à quels needs correspondait notre éventail de produits. Et enfin, on s’est réjoui de voir à quel point l’outil est actionnable pour tester plusieurs hypothèses et prendre les bonnes décisions.

Concrètement, quels ont été les bénéfices obtenus grâce à Needscope ?

La première étude (sur les 5 à ce jour) a été décisive car elle a permis de rationaliser notre portefeuille en passant de 25 à 19 jeux. En décelant des needs très forts exprimés autour du défi par exemple, on a décidé de pousser les mises pour des jeux à fort potentiel de gain, tel le Millionnaire, et de développer les mises à 10 euros.

Comment tout cela s’est-il traduit en terme de business ?

En rationalisant les jeux, on a rationalisé les coûts de production. Simultanément, le chiffre d’affaires de la gamme « grattage » a progressé de 45% grâce aux produits développés à partir des « needs » de nos consommateurs. Enfin, on a travaillé la marque ombrelle pour rassembler les jeux de grattage très basés sur l’émotionnel. Au final, des résultats positifs confortés par le 2e Needscope !

Pascale Zobec, avant de nous quitter, qu’allezvous investiguer dans le prochain Needscope ?

C’est un outil qui matche bien avec l’ADN de nos produits. Si bien qu’on va le faire en 3D. Je vais intégrer mes différentes gammes et voir comment justement elles peuvent être différenciantes ou comment on peut capitaliser en cross selling en fonction des needs entre deux gammes différentes.

Share

There are no comments.

Add a comment

*Mandatory fields