Pouvoir : 6 formes de posture fondamentales

Qu’il s’agisse des débats politiques récents, de la prise de poste du Donald Trump aux États-Unis, de l’actualité des entreprises ou des élections à venir en France, le pouvoir est actuellement au centre de toutes les attentions.

Une question de Leadership, donc…

Mais au fond, qu’entend-ton au juste par “leadership” ? De la recherche de quelqu’un qui suscite de la confiance, qui décide, mais qui peut également engager. Evidemment, on peut légitimement exiger du leader un certain nombre de qualités objectives comme des compétences économiques, la transparence, la probité, la capacité à s’exprimer et communiquer, mais on perçoit bien également la part d’affectif ou de subjectivité dans le choix d’un leader.

Dans certains cas, l’actualité semble nous indiquer que la forme pourrait même bien prévaloir sur le fond. Quand on a assisté aux prises de parole autour du Brexit ou les débats autour des élections, sans parler des différentes ‘primaires’, on a vu à quel point certains styles s’opposaient, favorisant l’adhésion ou le rejet tandis que le contenu objectif des propositions n’était pas toujours si clair et peut-être, au fond, pas si différent que ça.

On a parfois observé des contrastes saisissants et des modes de communication inédits comme les déclarations anti-establishment de Nigel Farage. Les élections américaines ont été le théâtre d’oppositions de style inédites entre un Trump et ses contradicteurs : ses affirmations désarçonnantes et parfois outrancières, directes (cf les tweets), souvent exprimées dans un langage très simpliste (nous avons eu droit à “very very bad hombres” et “very bad dudes” pour désigner divers bouc-émissaires). Lors du dernier débat télévisé de ces élections, le contraste était des plus saisissants entre une Hillary Clinton en femme de réflexion mesurée, développant un discours construit, fin, étayé et argumenté point par point, face à un Donald Trump en homme d’action radical exprimant des opinions de façon déstructurée et utilisant un vocabulaire compréhensible par un enfant de 7 ans.

De tous temps, des styles différents…

Lorsqu’on revient à notre histoire récente et aux grandes figures du pouvoir, on retrouve également des styles de leader très différents.

De façon générale, la posture de leadership peut s’analyser sur deux dimensions, le mode de décision et la propension à agir. Le mode de décision peut être plus ou moins participatif ou imposé/autoritaire, tandis que la propension à agir peut être plus ou moins forte : s’agit-il d’une réelle prise en main avec une volonté de changer l’ordre des choses ou plutôt de la volonté de gérer le risque en contrôlant la situation ?

Il existe différentes postures et styles que l’on retrouve chez les grands leaders de l’histoire correspondant à différentes visions du pouvoir. Bien sûr, certains leaders ont pu évoluer à un moment de l’histoire – Nelson Mandela par exemple – , mais pour être crédibles à un moment donné, ils ont dû se conformer à un style de leadership ‘archétypal’, facile à identifier.

Six formes de postures fondamentales

Notre analyse nous a permis de distinguer six grands types : le rebelle, le souverain, le stratège, le pacificateur, le rassembleur et le visionnaire.

Le leader rebelle

Le leader rebelle a avant tout de l’audace, voire du culot. Fort et passionné, il se bat pour ses convictions au risque d’apparaître agressif, radical et impatient. Che Guevara a dit : “la passion est nécessaire pour accomplir toute grande œuvre. Pour faire la révolution il nous faut une bonne dose de passion et d’audace”. L’écrivain féministe Betty Friedan évoque aussi ce type de personnalité, tout comme le révolutionnaire indien Baghavat Singh. De par son style, on voit à quel point le style de Donald Trump peut se rattacher à ce modèle avec son énergie inépuisable, son style direct, ses tweets et ses réactions enflammées.

     

Le leader souverain

Le leader souverain est plus établi, prenant des décisions à l’égal d’un homme d’Etat puissant ; aux commandes, il tranche lorsqu’il prend des décisions. Il peut également être taxé d’autoritarisme, de boulimique du pouvoir et de distant. Nombreux sont les hommes politiques que l’on retrouve ici comme Vladimir Poutine, Margaret Thatcher ou Winston Churchill. Pour citer Margaret Thatcher : “Pour moi, le consensus, c’est comme abandonner toutes ses convictions, ses principes et ses valeurs. Du coup, ça donne quelque chose auquel personne n’adhère et pour lequel personne n’a rien à redire”.

Le leader stratège

Le leader stratège a pour sa part des principes et des convictions, il utilise son intelligence pour gérer efficacement les situations, au risque de paraître froid, rigide et intellectuel. Abraham Lincoln disait : “Lorsque je m’apprête à discuter avec quelqu’un, je passe un tiers de mon temps à penser à moi et ce à que je vais lui raconter et les deux autres tiers à lui et ce qu’il va me dire”. Angela Merkel est, elle aussi, typique dans son approche méthodique: “Pour moi, c’est toujours important de passer systématiquement en revue toutes les options possibles avant d’arrêter ma décision”. Les Américains ont souvent reproché sa froideur à la candidate Hillary Clinton et son style de discours, rappelant celui d’une avocate, qui se rattache directement au style du leader stratège.

Le leader pacificateur

Mais le leader peut également être davantage à l’écoute et endosser le rôle de pacificateur. Humain, responsable, intuitif et promoteur actif de la paix, il pourrait être également perçu comme simple, naïf et faible à certains égards. Gandhi, Aung San Suu kyi ou Nelson Mandela (à la fin de sa vie) incarnent ces tendances. “Si tu veux faire la paix avec ton ennemi, il faut travailler avec lui. Alors il devient ton partenaire”. Ainsi parlait Nelson Mandela.

Le leader rassembleur

Le leader peut aussi être avant tout un rassembleur du groupe ou de la nation ‘ Tous ensemble’. Le président Roosevelt, Benazir Bhutto, voire la reine d’Angleterre font partie de ses individus qui créent l’unité, pragmatiques et ouverts d’esprit, ils valorisent l’égalité des individus. Un discours d’Elizabeth II illustre ce point : “Au fil des années, j’ai trouvé que certains attributs du leadership sont universels. Il s’agit souvent de trouver les moyens d’encourager les gens à collaborer, fédérer leurs efforts, les amener à rassembler leurs talents, leurs idées, leur enthousiasme et leur inspiration pour travailler ensemble”.

Le leader visionnaire

Enfin le leader peut apparaître comme un visionnaire, mettant à bien son charisme, sa passion et son optimisme pour innover, parfois au détriment du réalisme ou du pragmatisme, il risque parfois d’être perçu comme imprévisible. Gorbatchev, Kennedy ou Martin Luther King possèdent ces caractéristiques. Martin Luther King exprimait ainsi sa vision : “Je rêve que mes quatre enfants vivent un jour dans une nation où ils ne seraient pas jugés sur la base de leur couleur de peau, mais sur leur caractère”. Un slogan comme ‘We can’ pourrait bien se ranger dans la boîte à outil d’un candidat visionnaire.

Une question de choix ?

Alors, parmi ces différents styles de leadership, quel est celui qui aurait le plus vos faveurs ? Quel serait pour vous le style de leadership de votre patron idéal ? Et de la même façon, comment imaginez-vous la personne que vous éliriez demain comme président ? Si les arguments sont importants lors d’une élection, il est indéniable que la forme jouera un rôle non négligeable.

Mais la forme ne fera pas tout non plus : certains candidats peuvent séduire par la forme mais ne pas enthousiasmer par leurs idées. A l’inverse, un autre candidat peut plaire pour ses idées mais rebuter par son style. L’alchimie est donc complexe et il convient de maîtriser au mieux toutes ses variables pour être élu.

L’exercice est au final bien exigeant. Et si gagner les élections est une première victoire, il faut également tenir la distance en restant cohérent, faire ses preuves au long de son mandat alors que l’on sait à quel point la légitimité du pouvoir peut s’user rapidement. Quant à nos élections françaises, soyez sûr que Kantar Public vous fournira très bientôt des éclairages très pertinents…

Partager

Il n'y a aucun commentaire.

Ajouter un commentaire

*Champs obligatoire