Les prix bas ne suffisent plus, quels autres leviers pour les marques ?

En 2014, le pouvoir d’achat des Français a progressé (+1,1%), une première depuis 2010 ! Les prix des produits de grande consommation ont participé à cette amélioration (-2,5% en 2 ans). Et encore mieux : cette baisse est perçue par un nombre croissant de consommateurs. Pourtant, malgré une embellie depuis août 2014, le moral d’achat des ménages a baissé en avril, car ils anticipent une augmentation des prix et une dégradation de leur pouvoir d’achat d’ici la fin 2015.

Si le prix bas reste le critère principal dans la décision d’achat d’un produit, les consommateurs sont de plus en plus nombreux à rechercher le meilleur rapport qualité-prix.

Leurs achats deviennent plus raisonnés. Ils choisissent des solutions alternatives (location, achats groupés…) pour dépenser moins et s’autoriser des achats plaisir ou pour donner plus de sens à leurs achats (AMAP, Made in France…). Ainsi, 48% des Français pratiquent régulièrement une consommation collaborative.

Au-delà des promotions, le consommateur attend davantage des marques : des innovations réelles, davantage de services, être mieux associé aux processus de cocréation, pouvoir tester des produits avant de les acheter, se faire plaisir même avec un petit budget…

En réponse, les marques proposent de nouvelles offres :

  • Le Bouton connecté de Darty
  • Vrac gourmet d’Auchan
  • Locations de vélos électriques à petits prix chez Go Sport
  • « 1 flacon vide = une réduction » de Nocibé
  • Co-création sur Openoxylane de Décathlon
  • Abonnement Bioseptyl
  • Playstation Lounge de Sony

Autant de leviers qui pourraient permettre aux marques d’augmenter leur part de marché au-delà des traditionnelles promotions et baisses de prix.

Partager

Il n'y a aucun commentaire.

Ajouter un commentaire

*Champs obligatoire