Les fromages français : cap sur l’international

L’industrie laitière est un des moteurs de la France. Avec 27,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2010, c’est un acteur de poids dans l’économie française, autant que l’aéronautique. En plus d’être une grande pourvoyeuse d’emplois, c’est également un très important contributeur à la balance commerciale française avec 3,6 milliards d’euros d’excédent commercial en 2013.

Pour ce faire, la France s’appuie sur un large cheptel : 3,6 millions de vaches, 1,3 millions de brebis et près de 890000 chèvres produisaient en 2011 25,3 milliards de litres de lait – de quoi remplir 6 750 piscines olympiques ! Cela fait de la France le 2ème producteur de lait en Europe, le 8e dans le monde. Avec la fin des quotas laitiers européens depuis le 1er avril 2015, cette production sera amenée à croître, une croissance qui devra trouver son débouché sur le marché international.

Les fromages français, l’un des étendards de notre gastronomie nationale et l’un des principaux débouchés de la production laitière, sont sur la ligne de départ pour se retrouver sur les tables des différents pays du monde. Pour le CNIEL, l’interprofession laitière, TNS a mesuré la perception des fromages français dans 17 zones ou pays étrangers et le constat est très encourageant : les consommateurs aisés étrangers plébiscitent notre production.

Les Belges se montrent les plus enthousiastes : plus de 75% d’entre eux aiment ou adorent nos fromages. Les Italiens, plus chauvins, sont tout de même 42% à les apprécier. Entre ces 2 extrêmes, on trouve la Russie, l’Espagne, la Suisse, le Brésil, les Pays-Bas, les Etats-Unis, le Moyen-Orient, la Chine, le Japon, l’Inde, Hong-Kong, la Corée du Sud, Singapour, l’Australie et le Royaume-Uni.

Pourquoi cet engouement pour nos fromages ?

Les personnes interrogées leur attribuent un bon goût, prononcé et de caractère. Pas étonnant quand on sait que le camembert et le roquefort sont les fromages spontanément les plus connus, avec le Brie. Issus d’un savoirfaire traditionnel, ils sont également vus comme d’excellente qualité, variés, raffinés et parfaits pour offrir à des invités.

Les clés pour renforcer leur consommation à l’export ? En faire des produits plus adaptés à une consommation quotidienne en montrant leur adaptabilité aux habitudes alimentaires et à la cuisine locale. Burgers au roquefort, gratins de pâtes au comté et pizza au brie, autant de plats internationaux où les fromages français ont toute leur place.

Alors, des fromages français dans toutes les recettes ? Si vous vous rendez à New York, profitez-en pour passer chez Yuji Ramen et goûter son best-seller, le “Salmon and Cheese Mazeman” : des nouilles ramen sans soupe au saumon et … au camembert, bien sûr !

Partager

Il n'y a aucun commentaire.

Ajouter un commentaire

*Champs obligatoire