Études dédiées à l’innovation : le futur a déjà commencé

Stéphane Marcel, Managing Director Expertise IPD de TNS Sofres, décrit les changements majeurs de ces dernières années en matière d’innovation : time to market, consumer generated content et mobile, et explique comment ils constituent de nouvelles approches…

L’innovation, qu’elle soit incrémentale ou de rupture, est au cœur des stratégies de croissance de toutes les entreprises. Un des changements majeurs de ces dernières années est la réduction du temps de développement des innovations, quels que soient les univers et catégories de produits. La nécessité d’accélérer le « time to market » entraîne une demande d’accélération du « time to market research », dans les études liées à l’innovation en particulier.

L’autre changement est le développement du « consumer generated content », autrement dit la démultiplication de la voix naturelle et spontanée des clients sur Internet et les réseaux sociaux, le partage d’expérience produit ou service. Ceci constitue une aubaine et une source inestimable d’insights, souvent mal ou sous-exploitée.

Enfin, l’augmentation de la pénétration et de l’usage des téléphones portables, et notamment des smartphones, est un troisième changement fondamental. Il permet de se rapprocher de la vie des clients et consommateurs, et surtout de collecter les informations au plus près des actes de consommation ou d’usage des produits et services.

innovation-5-14

Ces 3 évolutions – time to market, consumer generated content, mobile – dessinent les contours, et constituent les moteurs de nouvelles approches en matière d’études liées à l’innovation, à toutes les phases de développement.

1. Opportunités

Via l’identification, sur Internet et les réseaux sociaux, de problèmes ou tensions à l’égard d’un produit / service ou d’une catégorie. Mais aussi grâce à la détection de problèmes majeurs « in the moment », c’est-à-dire après usage ou consommation d’un produit, au plus près de l’acte, grâce au téléphone portable. Pour un accès direct à l’expérience conso / client, sans le filtre de la mémoire.

2. Génération d’idées

Grâce aux communautés créatives qui permettent, en un temps ramassé, de générer idées et concepts, plus ou moins finalisés, sur la base de plateformes d’insights ou d’opportunités.

3. Test d’idées ou de services

Screening ou test sur mobile ou multi device, en 48 heures, des idées et concepts, finalisés ou non, qui permet d’identifier les innovations bénéficiant d’un potentiel de croissance incrémentale.

4. Bilan de lancement

Études premiers acheteurs sur mobile, ou analyse des retours d’expérience auprès de cibles larges ou d’influenceurs, dès après la mise sur le marché. Pour optimiser les éléments du mix qui dysfonctionnent, nuisent au réachat ou à l’expérience produit / service. Et réorienter les actions / discours de communication.

Pour partie, ce futur est déjà là. Il permet d’enclencher une nouvelle dynamique de l’innovation, et de bénéficier de la puissance et des capacités nouvelles du digital dans tous ses états.

Et demain, grâce au développement de la mesure passive des comportements et à l’Internet des objets (ces fameux objets connectés), les usages, les dysfonctionnements, notamment des biens durables et semi durables, seront enregistrés, stockés et analysés, afin d’améliorer encore les produits et services.

Pour les études dédiées à l’innovation, le futur c’est déjà maintenant, et c’est particulièrement excitant !

Partager

Il n'y a aucun commentaire.

Ajouter un commentaire

*Champs obligatoire