Terrain face à face : la version 2.0
header-tablette-526834213

Dans le monde, 52 millions d’individus en moyenne sont interrogés chaque année par TNS, soit bien plus que n’importe quelle autre société d’études. Même si ce nombre est demeuré relativement stable ces dernières années, la nature des contacts a considérablement évolué. L’an passé, 24 millions d’interviews ont été réalisées par internet, soit 10 millions de plus que les interviews en face à face.

Grâce aux avancées technologiques de ces dernières années, notre métier a connu une évolution profonde. Désormais, le recueil de l’information est dominé par le on-line. Ce qui nous permet de recueillir des informations de plus en plus proches des moments de consommation, grâce, par exemple, au développement des applications mobiles.

Dans ce contexte, les sociétés d’études se trouvent face à l’alternative suivante : soit investir uniquement sur des modes de recueil du “futur” ; soit profiter des formidables avancées technologiques pour les intégrer aux modes de recueil traditionnels, comme le face à face. C’est cette option que nous avons choisie au sein du groupe TNS, afin de re-dynamiser notre réseau face à face. Pourquoi ce choix ? Lors des conversations que nous avons avec vous, le constat suivant nous a sauté aux yeux : à moyen et long terme, le face à face sera crucial en matière de cibles rares, et surtout, d’études complexes et de questionnaires longs.

L’utilisation de la tablette comme mode de recueil face à face a déjà fait ses preuves en matière de qualité de réponse. Outre le “fun” que représente la possibilité pour un consommateur de dérouler soi-même un questionnaire, les options multimedia offertes par les tablettes (qualité des images, intégration de vidéos) permettent de recréer des situations limitant l’appel à la mémoire. Ce qui garantit une meilleure précision des réponses. La synchronisation des données via le wifi ou un téléphone mobile permet également un transfert de données plus rapide et un contrôle de qualité plus aisé. Sans parler du GPS qui offre également la possibilité de maîtriser la dispersion géographique.

Enfin, l’utilisation des tablettes a accéléré la métamorphose du métier d’enquêteur. Equipés et formés, nos enquêteurs se sentent complétement intégrés à la transformation digitale qui touche notre métier, renforçant ainsi leur motivation.

Nous avons pour objectif de réaliser 100% des études face à face en 2015 sur tablette ; dans le monde, cela représente un investissement de plus de 15. 000 tablettes dont nous avons équipé nos 20. 000 enquêteurs. En France, notre taux d’équipement enquêteurs est aujourd’hui de 75%, ce qui permet dès à présent de réaliser la majorité de nos études via ce mode de recueil.

Associé aux technologies digitales, le face à face a un réel avenir devant lui, et vous aidera à mieux comprendre vos challenges, et à prendre les décisions les plus appropriées.

Partager

Il n'y a pas de commentaires.

Ajouter un commentaire

*Champs obligatoires