Mobile : quelles perspectives pour le métier des études ?

Evert Rutgers, Dircteur de la Production, donne dans son article un tour d’horizon des techniques induites par la généralisation des téléphones portables. Comment la profession des études s’est-elle adaptée ? Qu’est-ce que cela change au niveau de la collecte des informations ?

La démocratisation du téléphone portable : une aubaine pour les études

La démocratisation du téléphone mobile change peu à peu les habitudes de la population. Plus de 50% des individus disposent d’un smartphone pour se connecter à internet, ce qui leur donne ainsi une grande liberté d’accès à l’information ainsi que de nouvelles possibilités de communication. Au-delà de ses fonctionnalités classiques – agenda, appareil photo, bloc-notes, enregistrements – il devient un objet incontournable, activable quasiment 24 heures sur 24, quel que soit le lieu, pour leurs heureux propriétaires.

Quelles perspectives pour le métier des études ? Eh bien, grâce au smartphone, il devient possible de toucher son possesseur à tout moment, quel que soit l’endroit où il se trouve.

Bien entendu, cela implique que les sollicitations dont il fait l’objet soient adaptées à la fois à son équipement (taille de l’écran, capacité de stockage, etc) et aux différentes situations dans lesquelles il peut se trouver (à domicile, en déplacement, etc). D’où certaines limites en termes de complexité ou de durée de questionnaire. Des limites largement compensées par d’importants bénéfices : obtenir des réponses quasi-instantanées dans des contextes d’achat en magasin, pendant un programme télévisuel, ou à la sortie d’un spectacle, par exemple.

Les différentes utilisations possibles du mobile nous conduisent à distinguer 3 types d’études 

1. Cati on mobile : interview téléphonique classique sur mobile

2. Designed for mobile (responsive web design) : questionnaire dans une application pour smartphone ou questionnaire Cawi programmé pour pouvoir être complété aussi bien via PC que smartphone.

3. Made for mobile : études utilisant spécifiquement les avantages du mobile : soit pour profiter de la situation géographique ou contextuelle du répondant (magasin, site, zone géographique) ; soit pour utiliser les fonctionnalités du smartphone et enrichir les réponses (prise de photo, de vidéo, enregistrement vocal, envoi de SMS, géolocalisation…)

L’utilisation de ces différentes solutions ne vient pas forcément se substituer aux techniques plus classiques d’interrogation, mais complète ces approches. S’il n’est pas opportun de ‘‘faire du mobile pour faire du mobile’’, il convient d’apprécier les opportunités de ces nouveaux supports par rapport aux études traditionnelles. Venez les tester avec nous !

Share

There are no comments.

Add a comment

*Mandatory fields