La transformation, on sait quand ça commence…
header-digital-break-485512098

Diffuser la culture numérique est une priorité pour les entreprises en transformation. Et reconnaissons-le, parfois difficile à mettre en œuvre : pas le temps, pas d’effet court terme, etc. Pourtant, on le voit tous les jours : l’entreprise, la hiérarchie, les collaborateurs, les métiers sont impactés par le digital. Fortement. Dans le travail quotidien. Et dans les relations humaines et sociales.

Pas de recette

Modestement, pragmatiquement, chez Kantar TNS, nous avons éprouvé et testé des pratiques, des savoirfaire et des modalités d’acculturation digitale. Il ne s’agit pas ici d’établir des règles d’or, une recette ou des best practices, déclinables à l’infini. A chaque entreprise sa culture, son histoire, son degré de maturité à l’égard du digital – mais juste de rendre compte d’une histoire qui ne fait que commencer.

Boost pour un déclic

Temps 1, symbole de la prise en compte des enjeux que le digital rencontre dans le secteur des études : l’ensemble des 450 collaborateurs de Kantar TNS a été convié à une journée d’immersion complète. Objectif ? Faire prendre conscience des enjeux du digital en général, des bouleversements que rencontre le secteur du market research en particulier. Afin de mieux se jauger individuellement, un quizz de culture générale digitale a été adressé à chacun en amont de la journée, suivie d’une phase d’auto-évaluation.

Infuser plutôt qu’imposer

Mais la transformation, il faut la faire vivre, croître et monter en puissance. C’est dans cette optique qu’ont été mis en place des ateliers en petits groupes, sur la base du volontariat, durant un temps de partage et d’échange : pendant la pause-déjeuner ! Cassecroûte sous la forme d’un digital break, pour apprendre concrètement à activer son compte LinkedIn, faire le point sur les enjeux du mobile, écrire une requête en langage booléen, apprendre où chercher (et trouver !) l’information sur le business, les nouveaux acteurs, les usages du nouvel éco-système numérique… Près de 200 collaborateurs ont ainsi été exposés au cours d’une trentaine de sessions, et ce n’est qu’un début !

Le futur s’écrit dès à présent chez Kantar

Bien sûr, le digital impacte aussi nos process, nos métiers. C’est pourquoi nous avons structuré une communauté de digital angels (une quarantaine, juniors et seniors), à même d’évangéliser les équipes business et research sur les enjeux du social media comme objet d’études, mais également sur les avancées en matière de text mining ou de DMP.

Et demain ?

Bien sûr, parce que la transformation est un processus itératif et continu, nous ne nous arrêtrons pas en si bon chemin. Prochaines étapes : la mise en place d’un passeport digital, ouvert à l’ensemble des collaborateurs ; la poursuite des digital breaks sur de nouvelles thématiques, tant générales que liées à nos métiers, entre autres. Comme les travaux dans une maison, la transformation, on sait quand ça commence, mais pas trop quand ça finit – et c’est tant mieux !

Partager

Il n'y a pas de commentaires.

Ajouter un commentaire

*Champs obligatoires