Les Français au volant : les comportements se dégradent nettement en 2015

2015, une année qui rompt avec la dynamique positive amorcée il y a 2 ans

Alors que la conscience des dangers sur la route est stable, le nombre de bons conducteurs diminue sur les routes et atteint 48%, contre 51% en 2014.

axa-francais-volant-01

Une situation toujours préoccupante sur le plan de la conduite en ville, malgré une amélioration sur la vitesse.

axa-francais-volant-02

Au-delà des comportements dangereux, les incivilités sont monnaie courante sur les routes de France.

axa-francais-volant-03

Mais surtout, les nouveaux comportements à risque, liés à l’utilisation des smartphones au volant, sont en constante progression ces dernières années. Cette tendance de fond a sensiblement modifié le profil des conducteurs.

L’utilisation du téléphone pour passer des appels au volant progresse (38% des automobilistes concernés cette année, pour 34% l’année dernière) et les autres usages du téléphone – suivre son itinéraire sur le GPS et consulter ou envoyer des SMS – se diffusent rapidement, pour atteindre en 2015 respectivement 27% et 23% des conducteurs.

Avec l’intensification de l’utilisation du téléphone au volant, un nouveau profil de conducteurs est apparu : les « Ambivalents » qui représentent aujourd’hui 17% des automobilistes alors qu’ils n’étaient que 11% il y a 4 ans.

Très actifs, au profil familial et plus jeune que la moyenne, ces conducteurs passent beaucoup de temps dans leur voiture. Ils sont conscients des dangers, ne commettent pas d’infractions graves mais sont en revanche massivement touchés par l’utilisation du téléphone (pour passer des appels, envoyer des SMS, suivre son itinéraire etc…).

axa-francais-volant-04

Le point positif du Baromètre 2015 : les jeunes conducteurs sur la bonne voie !

Les 18-25 ans se distinguent toujours de l’ensemble des automobilistes par une nette tendance à relativiser les dangers et à commettre plus d’infractions.

Ils ont cependant fait des progrès notables et leur conduite s’améliore, notamment en ce qui concerne l’utilisation du téléphone pour passer des appels (42%,contre 57% en 2014), les excès de vitesse en ville (47% contre 56% en 2014) ou encore de la conduite sous l’emprise de l’alcool (21% contre 25% après 2 verres).

axa-francais-volant-05


Source : 11e Baromètre sur le comportement des Français au volant. Enquête TNS Sofres pour AXA Prévention.

Share

There are no comments.

Add a comment

*Mandatory fields